Home Blog

Un concours découverte de l’arbitrage inédit cette année

0

Pour la première fois la phase départementale du concours découverte de l’arbitrage (réservé au M14 garçons et M15 filles) s’est déroulée en distanciel. 29 joueurs et joueuses issus de 6 clubs du Val d’Oise se sont prêtés à l’exercice le 10 avril. Les jeunes ont relevé avec brio le défi dans un temps donné.
Le club du RUGBY CONFLANS HERBLAY VAL DE SEINE s’est classé en tête et a donc représenté le Val d’Oise à l’étape régionale le 06 juin. Pas de classement final, la matinée a été organisée sous forme d’ateliers ludiques, les jeunes ont été mélangés dans différentes équipes, ce qui a donné lieu à de belles rencontres.
Pour récompenser les 29 participants(es) au concours, le CDRVO vient d’envoyer à chacun(e) un petit cadeau. Mais chut c’est une surprise

Merci Messieurs !

0

En réponse à notre appel, les députés du Val d’Oise Antoine Savignat et Guillaume Vuilletet sont venus au soutien en déposant une question écrite à Mme la ministre des sports.

Leur intervention permet de tenter l’essai !

S’il est transformé, à l’instar des autres sports olympiques, les mineurs désirant jouer au rugby pourront prendre une licence sur simple déclaration parentale sans besoin d’un certificat médical(1).

(1) La production d’un tel certificat demeure toutefois lorsque les réponses au questionnaire de santé du mineur conduisent à un examen médical. Cf: Décret 2021-564
Photos : Portail vidéo de l’Assemblée nationale

Merdre ! Le Roi Ubu n’est pas mort

0

Ô Venceslas pourquoi promulguer le 8 mai 2021 un décret qui vise à l’annihilation du Rugby?

Le père Ubu dirait que quelque chose va mal au royaume de Pologne, nous ne comprenons pas pourquoi ce décret place les différentes formes de Rugby (XV, XIII et VII) dans les sports « à contraintes particulières ». Le nombre d’accidents dans les écoles de rugby où pratiquent les moins de 14 ans serait-il beaucoup plus élevé, beaucoup plus grave, que dans d’autres sports pour la même catégorie d’âge?

Selon une étude réalisée par les chercheurs de l’Institut de Veille sanitaire, 246 sportifs sont décédés en France en 2010, en pratiquant leur discipline favorite.

  • Les plus meurtriers sont les sports de montagne, à l’origine en 2010 de 99 décès. Dans le détail, l’alpinisme a fait 29 décès, le ski de randonnée 23 et la randonnée à pied 16.
  • Les sports aquatiques sont également plus dangereux que les autres. Ils ont fait 50 morts en 2010, dont 23 plongeurs et 12 kayakistes.
  • Viennent ensuite les sports d’arme et la chasse (27 décès), les disciplines aériennes comme la voltige (23 morts) et le parapente ou le planeur (20 morts), les sports mécaniques (23 décès).
  • On trouve dans le bas du classement d’autres sports, comme la pêche, l’équitation (2), la pétanque (1) et le rugby (1).

La natation, la pétanque, l’équitation, la randonnée à pied, sont-elles des disciplines à contraintes particulières? Non, bienvenue au royaume de Pologne!

J’entends le capitaine Bordure me dire que ce décret vise plus les traumatismes subis par les mineurs pendant l’activité sportive que les décès. Effectivement, les statistiques publiques du ministère des sports indiquent que les plus gros pourvoyeurs de traumatismes sont les sports de ballon… Chez les 15-29 ans! Heureusement que ce décret a été écrit pour “simplifier l’accès des enfants à un club ou une association sportive

Et oui cher Wenceslas, comme le disait Boris Vian dans sa lettre sur la  coquille, une lettre change tout. Tu n’es pas roi de Pologne mais joueur au Racing 92 et il y a une coquille dans le potage pour les enfants désirant pratiquer notre sport.

Gilbert Dérus

Vœux du CDRVO pour 2021

0

Forgerons du désir

Un cycle se termine par cet étrange miroir, 2020.

Quelle que soit la pratique, nouvelle, ancienne ou à venir de notre sport; nous serons les forgerons du nouveau cycle qui démarre. Comme le dit si bien mon compatriote Auvergnat Jacques Viallebesset :

Que les tisserands de rêves
Inventent un autre futur
Tout au long de la rivière
Où nos espoirs se sont noyés
Dans des flots de larmes de sang

On est revenu de si loin
D’où sont mortes nos illusions
Qu’il faut bien tenter d’élargit
Encore l’horizon humain
Et les frontières de la vie

Là se lèvent les forgerons
Du désir et de la joie d’être
De vrais camarades viendront
Et des femmes dans le regard
Desquels il fera bon vivre

Il est toujours temps d’être heureux
Tant qu’une aube est à venir
Et le monde à recréer
La terre est une île aux trésors
Dans un océan d’étoiles.

Reviendront les troisièmes mi-temps, les rencontres, les émotions, la compétition et ses récompenses. Je vous souhaite, je nous souhaite, que 2021 soit l’année du renouveau sportif dans la continuité de nos valeurs.

Bonne année 2021 à toutes et tous.

Gilbert Dérus

Rugby solidaire

Le Rugby est une aventure humaine, et

“ Tout ce qui est humain est nôtre

est la devise du Secours Populaire.

Confrontés à l’actuelle pandémie touchant, salariés, indépendants, étudiants, précaires, les bénévoles du Secours populaire ont aidé 1,27 million de personnes, depuis la mi-mars, dont 45 % de nouvelles demandes. Les clubs de Rugby et le Comité Départemental Rugby du Val d’Oise (CDRVO) ont décidé d’aider le Secours Populaire français 95 (SPF 95). Ce 12 mai, une délégation composée du trésorier et du président du CD Rugby ont déposé le don collecté auprès des clubs de Rugby du Val d’Oise.

Justine Lesueur bénévole et Patrick Paszkiewiez secrétaire général du SPF 95, ont reçu notre délégation au siège départemental de l’association, implanté dans la zone d’activités d’Épluches, à Saint-Ouen-l’Aumône. Après une impressionnante visite des locaux qui nous a permis de voir et comprendre l’ampleur de l’action de l’antenne départementale notre trésorier, Matthieu de Vriendt a remis le chèque du CDRVO au SPF 95.